Rechercher
  • Étienne

4 clés pour donner une chance à ses rêves

Mis à jour : 8 sept. 2019


C’était un film émouvant racontant l’histoire d’un jeune garçon qui a eu un parcours difficile. Il s’est battu pour s’en sortir, il a travaillé, dur, très dur, pendant longtemps. Et il y est arrivé. A force de travail et de ténacité, il a réalisé son rêve. Il est devenu un champion dans sa catégorie.

C’est ce genre de film qui nous donne une larme au coin des yeux parce que c’est beau, parce qu’on aimerait, nous aussi, nous réaliser. Comme ce petit garçon. Il paraît que c’est une histoire vraie. Il y en a beaucoup, des films, qui retracent des histoires vraies de personnes qui se sont battues pour se réaliser et qui y sont arrivées.

Une boule au ventre me tiraille.

« Moi aussi j’aimerais avoir la force et le courage de réaliser, ne serait-ce qu’une toute petite partie, mes rêves. Mais je me connais. A chaque fois que je me dis « Allez ! C’est maintenant ! », je retombe vite dans mon train-train quotidien et je mets de côté toutes mes bonnes résolutions. ».

- PARLONS ENSEMBLE de vos rêves et rendons-les réels -


Le rêve et le fantasme

Nous avons tous des rêves. Plusieurs fois par semaine, nous partons tous dans notre imaginaire, dans un futur idéal et fantasmé ou dans un passé aux allures de Pinterest. Rêver fait du bien, c’est important. Mais vouloir les réaliser sans se mettre un plan d’action, c’est comme vouloir courir le 100 mètres en 10 secondes et 9 centièmes sans aucune préparation.

Ce rêve relève du fantasme, et il est presque inatteignable tellement la barre est haute, et surtout, tellement il semble inaccessible.

Le rêve et l'objectif

Le mot « rêve » peut faire peur. Dans le langage courant, réaliser son rêve revient à atteindre le bonheur absolu, l’accomplissement total, la richesse, la paix, la joie, la sérénité, …! Le marketing surfe d’ailleurs là-dessus en nous répétant sans cesse qu’il est accessible à n’importe quel portefeuille. Mais, si c’était si simple, pourquoi semble-t-il si difficile à atteindre ?

« Est-ce que ça existe ? Est-ce que je peux vraiment atteindre mes rêves ? »

Alors, après avoir vu ce film, j’ai le choix. Cette boule au ventre me rappelle qu’il manque quelque chose à ma vie. J’ai toujours voulu réaliser un de mes rêves. Je veux leur donner une chance. Pour y arriver je vais devoir travailler, je vais devoir dessiner une carte, placer des balises pour me repérer et pouvoir avancer. Je vais devoir passer du rêve à l’objectif.

--------

Dire « je vais réaliser mes rêves » induit obligatoirement une sortie de route, un chemin différent à prendre. Et, bien souvent, c’est ça qui fait peur et qui nous empêche de franchir le pas. Car c’est avec ce pas que nous rentrons dans l’inconnu.

« Que va-t-il se passer ? Et si j’échoue ? »

C’est donc à ce moment-là que le rêve doit devenir un objectif pour que cet inconnu fasse le moins peur possible.

C’est à ce moment-là que nous devons mettre de côté notre fantasme et faire appel à notre tête et notre mental pour y arriver.

Les 4 clés pour atteindre ses objectifs

1. Définissez votre rêve en objectif clair, précis dans sa formulation et dans son ancrage dans le temps

Si vous dites : « Mon objectif est d’être un athlète de haut niveau », vous avez beaucoup de chances de ne pas y arriver. La raison est simple : il n’y a aucune précision dans votre objectif. Que voulez-vous faire comme sport ? Que veut dire être athlète de haut niveau pour vous ? Quand est-ce que vous pourrez dire « J’y suis arrivé » ? De qui allez-vous vous inspirer ? De qui allez-vous rapprocher ? Pourquoi voulez-vous faire ça ?… La liste pourrait être beaucoup plus longue.

La première des choses est de définir votre objectif de manière claire, précise et dans le temps :

« Mon objectif est de courir le 100 mètres en maximum 10 secondes et 9 centièmes le 1er mars 2019 »

2. Mettez des sous-objectifs

Deux ans (comme n’importe quelle durée), ça peut vite paraître long ! Surtout lorsque l’euphorie de début de projet partira. Il va donc être nécessaire de mettre des sous-objectifs, des balises sur votre nouveau chemin, qui vous permettront de voir et d’apprécier votre avancée.

Ou voulez-vous en être dans 1 an et 6 mois ? Dans 1 an ? Dans 9 mois ? Dans 6 mois ? Dans 4 mois ? Dans 1 mois ? Dans 2 semaines ? Demain ?...

Plus vous baliserez votre chemin, plus vous pourrez apprécier votre avancée.

Plus vous pourrez apprécier votre avancée, plus vous seriez fier de vous et vous aurez l’envie de continuer.

3. Ne restez pas seul

Il n’y a rien de plus difficile que d’être tout seul lorsqu’on veut réaliser son rêve.

Entourez-vous de personnes bienveillantes qui comprennent votre démarche ! Demandez-leur conseil et aide ! Demandez-leur de vous accompagner dans votre nouveau chemin, de vous aider à vous relever lorsque la motivation retombera, de vous pousser lorsque vous voudrez tout arrêter !

Regarder des vidéos motivantes, lisez des biographies de personnes qui vous inspirent, cherchez toujours à être dans une énergie de mouvement et d’action qui vous permettra de vous relever et d’avancer lorsque la tempête fera rage au fond de vous.

Rapprochez-vous de personnes qui ont déjà réalisé leur rêve. N’hésitez pas à payer pour avoir leur conseil. Inspirez-vous, demandez-leur conseil !

Toutes les personnes qui ont réalisé leurs rêves ont commencé par s’entourer.

4. Remerciez

A chaque étape passée, fêtez, remerciez-vous, remerciez votre entourage, remerciez car vous y êtes arrivé ! Il est prouvé que la gratitude est un bienfait pour le corps humain. De nombreuses études, en commençant par celles du Professeur Robert Emmons, auteur de Merci ! Quand la gratitude change nos vies (Belfond), montrent qu’être reconnaissant favorise, entre autre , la baisse du niveau de stress, une meilleure qualité de sommeil, une plus grande détermination, une performance accrue, une chute du risque de dépression, une baisse de soucis de santé, un enthousiasme au quotidien, un optimisme sur l’avenir, …

Rébecca Shankland , maître de conférences à l’université de Grenoble-Chambéry et auteur de La Psychologie positive (Dunod), l’explique très bien :

« Les personnes qui éprouvent de la gratitude repèrent davantage les événements positifs de la vie et les retiennent plus que les personnes moins reconnaissantes. (…) Elles ont ainsi une représentation plus positive de leur environnement social et de leurs conditions de vie. La gratitude réduit la tendance au matérialisme et à la comparaison sociale et augmente l'empathie, ce qui génère des relations de meilleure qualité. ».

En commençant un chemin semé de doutes et d’inconnu, la gratitude va vous permettre de repérer plus facilement les points positifs de ce qui, auparavant, aurait pu vous paraître des points négatifs. De cette façon, vous découvrirez, entre autre, que le chemin à parcourir pour atteindre votre rêve est aussi beau que le rêve lui-même.

Dans la réalisation de vos rêves, vous avez le droit de commencer, d’arrêter, de recommencer, de vous améliorer, de changer, …

Car l’important n’est pas de réaliser ses rêves, mais de leur donner une chance !


0 vue
 Copyright © 2017 Étienne Schappler. Tout droits réservés.