Rechercher
  • Étienne

La communication bienveillante pour des relations sereines et humaines

Mis à jour : 8 sept. 2019


La parole est à la base des relations avec autrui. Même si cette faculté permet de grandes choses, c’est toutefois un moyen de communication interpersonnelle à double tranchant : si elle est utilisée de façon respectueuse et empathique, elle peut créer un climat de générosité et de bien-être. Mais si elle est utilisée avec agressivité et indifférence, elle peut être source d’incompréhension et de frustration.

- PRENEZ CONTACT avec moi pour développer votre manière de communiquer -

1/ La communication au travail

Au travail, pour obtenir des résultats concrets et favoriser une ambiance humaine et respectueuse, une bonne communication est essentielle. Quand on est décideur et qu’on communique de façon bienveillante, les équipes sont à l’écoute, elles se sentent respectées.

Ne pas juger, ne pas critiquer, ne pas rentrer dans un jeu de culpabilité mais préférer l’échange et la coopération en faisant preuve d’ouverture, de compassion et d’écoute active.

La bienveillance au travail est un élément incontournable dans la gestion des conflits. Lors d’un désaccord, il ne sert à rien de vouloir « à tout prix » avoir raison ; c’est souvent source de rancune et d’agressivité. Pour sortir de ce genre de situation difficile, il est plus constructif de s’ouvrir à l’autre, de chercher à comprendre son sentiment sur le sujet de discorde, de lui faire part de son regard et de chercher un consensus qui respecte tous les acteurs en jeu.

2/ La communication à la maison

À la maison, pour que chacun se sente respecté, une communication bienveillante, positive et claire est aussi essentielle.

Il ne s’agit pas d’utiliser exclusivement des termes positifs sans oser dire « non » ou « stop », mais de s’exprimer en accord avec le cadre mis en place et les valeurs défendues.

Le cadre consiste à une clarification et à une définition des limites personnelles et/ou communes tout en respectant les individualités de chacun. Comme une danse, ce cadre peut évoluer et s’ajuster en fonction des personnes présentes, de leur état d’esprit et de leur ressenti. Cela demande donc une connaissance de soi pour se remettre en question et rester ouvert ainsi qu’une attention particulière aux mots employé, qui est d’ailleurs une forme de communication non violente, technique développée par Marshall B. Rosenberg.

3/ Comment y arriver ?

De nombreux exercices existent. Toutefois, l’une des meilleures techniques de communication que je connaisse consiste en ceci :

Comprendre l’autre/faire preuve d’empathie – Être honnête sur son ressenti – Exprimer ses limites à ne pas dépasser – Chercher un terrain d’entente

Cette méthode, qu’elle soit utilisée en entreprise ou dans le cercle familiale, est respectueuse de chacun et ouvre la voie à des relations authentiques et humaines car elle prend en compte non seulement ce qui est important pour nous mais aussi ce qui est important pour l’autre.

Ainsi, au lieu de rentrer dans un jeu de « prédation », où chacun va chercher à avoir raison, on rentre dans un jeu de « coopération » où la co-création est favorisée.

Pour aller plus loin:


33 vues
 Copyright © 2017 Étienne Schappler. Tout droits réservés.