Rechercher
  • Étienne

Collaborer pour aller plus loin et plus haut

Mis à jour : 8 sept. 2019


Aller plus loin… Avoir plus d’idées… Avoir plus d’énergie… !

Se mettre ensemble et avancer dans une même direction a quelque chose de motivant et d’inspirant. On se sent moins seul, on est plusieurs à discuter de ce qui nous est important et on est porté par des valeurs et des idéaux qui nous permettent de nous dire « C’est possible ! ».

Cependant, attention : Nous sommes des êtres humains. Nous avons tous des forces et des fragilités et, même si nous sommes les meilleurs amis au monde, il y a toujours le risque que la collaboration vole en éclat car certaines règles de base n’auront pas été mises en place dès le début.


- PARLONS ENSEMBLE de votre collaboration et, ensemble, mettons-la sur de bonnes rails -

Le cadre

Toute organisation débute en établissant un cadre : Quels sont les horaires de travail ? Comment se déroule la semaine ? Que faire en cas de désaccord ? Quelles sont les limites de chacun ?...

Commencer par ça permet d’écrire noir sur blanc vos propres règles du jeu. Bien entendu, rien n’est figé et vous pourrez revenir dessus à tout moment, mais, lorsqu’il y aura désaccord, vous pourrez vous référer à cette feuille qui sera, à ce moment-là, votre arbitre.

La tierce personne

La fatigue, les incompréhensions, les attentes, les désirs, les non-dits, l’argent, ce que nous voulons faire comprendre sans vraiment savoir comment l’exprimer, ce que nous espérons, … Tous ces facteurs influencent d’une manière ou d’une autre la collaboration et l’entente générale. Combien de fois n’ai-je pas entendu la fin d’une collaboration (et d’une amitié !) à cause de « trucs bêtes et méchants » ?

La tierce personne a comme rôle de prendre du recul sur votre situation, d’être neutre et, surtout, de vous aider à trouver les solutions qui vous conviennent en mettant en place un terrain propice à l’échange et à la compréhension.

Je connais d’ailleurs des personnes qui font appel à un professionnel de l’accompagnement une fois par mois afin de « dire les choses » et prévenir les éventuelles tensions.

La définition des rôles

Si vous avez un esprit logique et ordonné et que votre partenaire est un artiste et un intuitif, votre façon de travailler et vos préférences professionnelles seront très différentes. Définir vos rôles est donc un passage obligé pour assurer la pérennité de votre travail. Qui fait quoi ? Qui aime quoi ? Qui est à l’aise avec quoi ? Quel est le but commun ? Quelle est la marge de manœuvre de chacun ? Qui gère les comptes ? Qui s’occupe du relationnel ?...

Et si tout s’arrête ?

Si le projet s’arrête, vous avez le choix : Soit vous prenez cette expérience comme un échec, soit vous la prenez comme un apprentissage. C’est une simple question d’état d’esprit.

Bien entendu, il ne faut pas minimiser la déception, la tristesse ou la colère que l’on peut ressentir en cas d’arrêt, c’est même important de laisser la place à ses émotions ! Mais au final, avez-vous vraiment perdu votre temps ? N’avez-vous rien appris sur vous ? Sur cette personne ? Sur comment gérer un projet ?

Ainsi, en respectant quelques principes simples, collaborer peut être source d’émerveillement et de magie ! Car en plus d’aller plus haut et plus loin, cela nous permet de donner notre confiance à des personnes qui, comme nous, sont humaines et de se rendre compte que nous avons besoin des autres pour avancer.

En bref, cela nous permet d’amener de l’humanité dans nos projets et dans nos vies.

Et ça, c’est certainement l’une des plus belles choses qu’il nous est donné de vivre.


0 vue
 Copyright © 2017 Étienne Schappler. Tout droits réservés.