Rechercher
  • Étienne

Le management bienveillant comme clé de réussite

Mis à jour : 8 sept. 2019


Aujourd’hui, pour fidéliser ses employés et se démarquer, les dirigeants et décideurs doivent manager avec doigté. Pour cela, ils ont la possibilité d’adopter la technique du management bienveillant qui repose sur des valeurs comme :

  • Le respect

  • L’écoute

  • La confiance

À l’image du coaching professionnel, cette posture vise l’épanouissement, la compréhension et le bonheur de chacun.

Bien entendu, même si la mise en place d’une telle technique vise à augmenter la productivité, à diminuer le taux de turnover et les coûts inhérents à une main d’œuvre peu épanouie au travail (absentéisme, burn out, argent dépensé pour recruter et former un nouveau venu), c’est aussi une technique gagnant-gagnant car, lorsqu’elle est sincère, d’un côté il y a des salariés plus épanouis et de l’autre côté une entreprise qui se porte bien.

Le management bienveillant n’est pas passif mais bien actif pour permettre à chacun d’atteindre ses objectifs sans stress.

- CONTACTEZ-MOI pour aller plus loin -

1/ Management transversal versus management hiérarchique

Lorsqu’on parle de management bienveillant, on aborde vite le thème de l’environnement de travail.

Un environnement de travail où chacun se sent à sa place, où chacun peut s’exprimer et sent que son avis est écouté et respecté, est un environnement de travail sain.

On quitte donc le management hiérarchique, qui consiste à faire « descendre » et « remonter » les instructions sans qu’il n’y ait d’échanges véritable entre les membres de l’organisation, pour se diriger vers un management transversal où, et c’est sur cette approche que je me base lorsque j’interviens en entreprise, la logique de travail est axée sur :

  • L’intelligence collective

  • Le « travailler ensemble »

  • L’implication de chacun

La transversalité amène directement une cohésion d’équipe et une organisation du travail beaucoup pertinentes car plus humaines et plus ciblées.

2/ Développer son leadership

Leadership : Influence d’un individu sur un groupe. Capacité à mobiliser les ressources des collaborateurs pour atteindre les objectifs fixés.

Un bon leadership est primordial, surtout quand on occupe une place de dirigeant et/ou de décideur d’entreprise. En plus de respecter et faire respecter les objectifs et deadlines, les leaders d’aujourd’hui doivent participer au développement d’un bon esprit d’équipe, faire preuve d’écoute active, prendre en compte le bien-être au travail, encourager la culture d’entreprise, …

Il est facile de s’y perdre…

Le coaching de dirigeant et/ou de décideur s’avère donc essentiel et salvateur tant pour l’équilibre personnel de la personne concernée que pour l’équilibre de l’organisation. Mon expérience personnelle « sur le terrain » m’a permis de développer un accompagnement efficace et concret s’articulant autour de 3 questions :

  • Quel est votre style de leadership ?

  • Comment définir et mettre en place des mesures bienveillantes et efficaces dans une optique de long terme et de durabilité ?

  • Quel sens mettre dans vos actions pour, à votre tour, devenir inspirant et faire décoller vos équipes et vos résultats ?

Répondre à ces questions c’est se donner les meilleures chances de faire émerger le leader inspirant et d’action qui sommeille en chacun de nous.

3/ Définir les nouvelles règles du jeu

Opter pour le management bienveillant, c’est opter pour une redéfinition des règles de l’entreprise. Même s’il cela demande du travail, de la remise en question et de l’implication personnelle de chacun, il n’y a rien d’insurmontable… bien au contraire !

L’important est de voir sur le long terme : Où voulez-vous être dans 10 ans ?

Cette question, qui est la première d’une longue série, se pose aujourd’hui et les réponses se situent autour de :

  • La communication bienveillante pour développer des relations de confiance

  • La mise en avant de la créativité de chacun comme levier de productivité

  • L’investissement sur le capital humain pour arriver à se démarquer et toucher à la réussite humaine et financière

Redéfinir ses règles du jeu en mettant en avant l’humain et les intérêts de l’entreprise ouvre ainsi la porte à plus de propositions et d’idées de la part de l’ensemble des membres et donc à plus de performance et plus de résultats.

Pour aller plus loin :


130 vues
 Copyright © 2017 Étienne Schappler. Tout droits réservés.